Assemblée générale de l’exercice 2016

Les délégués donnent quitus aux dirigeants, mais !!!
300x200
Assemblée générale de l’exercice 2016

Le dimanche 24 septembre 2017, l’Eglise du Christ internationale d’Abidjan a organisé l’Assemblée générale portant sur l’exercice de l’année 2016. Les délégués représentants les églises de maison ont massivement répondu à l’invitation du Conseil de l’Eglise. L’Assemblée générale a entendu le rapport moral et financier de la direction administrative et de la direction pastorale. Elle a donné quitus au bureau, non sans avoir exprimer ses griefs contre les dirigeants.

En effet, l’Assemblée a reproché à la direction administrative la répétition, en 2016, des erreurs de gestion commises pendant l’exercice 2015, pourtant relevées par le commissariat aux comptes lors de l’AG précédente, de même que la non-application des recommandations du commissariat aux comptes. Elle a demandé que cela ne se répète plus. De même, elle a reproché à la direction pastorale une faiblesse au niveau de l’évangélisation et de la prise des soins des âmes.

Pour cause, le bilan moral donne en termes de Baptêmes et restaurations : hommes 30 et femmes 26 soit un Total de 56  personnes, et en termes de Rétrograde : hommes 19 femmes 15, soit un Total de 34. En définitive, avec 2068 membres en début d’année et un total de 2090 membres en fin d’année, l’église a grandi de 22 personnes.

Au plan financier, le résultat de l’exercice 2016 affichait 9 343 993 FCFA. Une somme qui a permis de régulariser une partie de la CNPS qui s’élevait à - 24.936.526 FCFA. Au final, le Solde comptable s’élève à - 15 592 533 FCFA.

Initialement, l’Assemblée générale avait convoquée le dimanche 27 août 2017, à 15h, par le Conseil de l’Eglise. Mais elle n’a pas pu se tenir par le quorum des délégués attendus n’a pas été atteint. En effet, sur les 216 délégués qui représentent les églises de maison, la moitié plus un, soit 109 délégués devraient répondre présents à cet important rendez-vous, recommandent le règlement intérieur de l’Eglise. Mais après plus d’une heure d’attente, seulement 105 ont répondu à l’appel. Au regard de cette situation, le Conseil, par la voix de son président, le frère Beugré Trika, a ajourné la séance.

Pour motifs, il a évoqué le respect scrupuleux du règlement intérieur de l’Eglise afin de donner à l’AG toute sa crédibilité pour éviter les erreurs du passé, et également le temps avancé. Aussi, il a exhorté les délégués, qui se sont proposés volontairement à cette fonction, à respecter leur engagement. Beugré Trika a présenté les excuses du Conseil pour le désagrément et le tort causés aux frères et sœurs dont certains sont venus de l’intérieur de la Côte d’Ivoire. La décision du Conseil a été saluée par l’Assemblée en ce qu’elle va aider l’Eglise à rebâtir ses convictions sur l’engagement.